N O T E S   D E   V O Y A G E S

Togo, avril et octobre 2004 — 4

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Fin de semaine Lomé (envoyé comme e-mail)

Lomé, Togo, dimanche 18 avril 2004

Bonjour à tous,

Ce message vous trouvera certainement au boulot, lundi... alors je ne vais pas être long, ni trop vous parler de travail.
Notre séjour à Cotonou s'est déroulé sans histoires. J'ai pu voir quelques contacts et mes amis d'Africa-Peace. J'ai vendu quelques barrettes de mémoire qui m'ont payé l'hôtel. Tout va bien. Le retour a eu lieu jeudi et le passage de la frontière fut moins débridé qu'à l'aller!


L'Auberge du Galion comporte plusieurs bâtiments. Je loge dans celui de droite.

Vendredi soir, à Lomé, je me suis rendu au Centre Culturel Français pour assister à un spectacle de danse. Le Ballet Ziguidi est formé de 10 percussionnistes et d'une vingtaine de danseuses et danseurs. C'est une compagnie qui crée des ballets actuels, basés sur des thèmes traditionnels.
Le sujet de celui auquel j'ai assisté était le suivant: Un Africain rentre dans son village après de nombreuses années passées en occident (complet veston, 2 téléphones cellulaires, démarche raide ou à reculon, style Michael Jackson, tout y était!). Le hasard veut que ce soit le jour de la fête initiatique des jeunes filles, qui est interdites aux hommes. Sans respect pour la tradition, notre gaillard se rince l'oeil... et déclenche la colère des Dieux. Il sera finalement "ressuscité" par les bons esprits et retrouvera le look de ses concitoyens.
Comme d'habitude, je vous explique pas le déferlement d'énergie que représente une troupe comme celle-là: ça dure une bonne heure et c'est vraiment très spectaculaire. Les costumes étaient superbes, les percussions fantastiques, la chorégraphie magnifique... sans compter le cadre du CCF: grande scène en plein air et décoration sympa, le tout pour 1000 F CFA (env. CHF 2.20).
Le spectacle était à 19h30... mais rassurez-vous, il n'a commencé qu'après 20 heures! Malheureusement pour vous, je n'ai pas voulu déranger le spectacle par des éclairs de flash, alors pas d'images!

De retour au Galion, c'est la soirée orchestre.


Tous les vendredis soirs: musique au Galion.
Bien et sympa, même si ça manque de souffleurs, à mon sens (3 guitares-chant et batterie).

Mais à Lomé, à part quelques fêtards en boîtes, la vie nocturne est assez réduite. Ça tient à la crise économique, à la crainte toujours présente d'activisme politique ou surtout de répression policière, mais aussi à une indolence certaine des Togolais.
Donc après un apéro avec les habitués du bar, une petite bouffe et un peu de bonne musique, les choses se calment rapidement et vers minuit c'est fini. Presque un peu frustrant!

Et le samedi est encore plus mort... et sans musique. J'en profite pour vendre de nouveau quelques barrettes de mémoire et confirmer certains contacts.
Aujourd'hui, tout ou presque est fermé! Mais où sont donc les gens?


La plage est peu fréquentée et personne ne se baigne car c'est assez dangereux.
Seuls les pêcheurs affrontent les lames, souvent de manière spectaculaire
sur leur lourdes pirogues creusées dans un tronc.

Voilà pour ce soir.
Pour ceux qui s'inquiéteraient de moi, je vais bien, merci.
Avec mes amicales salutations,
Gilbert Cujean
... en voyage en Afrique

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page