N O T E S   D E   V O Y A G E S

Togo, avril et octobre 2004 — 1

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Un voyage, un projet (envoyé comme e-mail)

Lomé, Togo, mercredi 7 et jeudi 8 avril 2004

Biens chers correspondants,

Si vous recevez ce message, c'est que vous êtes liés de près ou de loin à ma personne ou à mes activités. J'ai dû reconstituer la liste d'adresses pour ce message, suite à un passage pas complètement transparent à un nouveau "système" sur mon ordinateur portable (chacun voit ce que je veux dire... s'il n'est pas complètement néophyte en informatique! ;-) ). Si vous ne désirez pas recevoir les messages suivants, répondez simplement à ce message par "Non merci"... et je ne vous en tiendrai pas rigueur!

Pour les nouveaux à recevoir mes messages d'Afrique, permettez quelques explications:
J'ai fais connaissance avec l'Afrique en 1997 par le Burkina Faso. Le coup de foudre a été rapide, mais le choc a aussi été très fort sur les plans humain, culturel, social, technologique, etc. Comme je me suis presque toujours promené avec un ordinateur et que le Burkina Faso a été relié à Internet en 1997, précisément, j'ai naturellement confié mes émotions, mes découvertes et mes surprises à ma famille et à quelques amis par courrier électronique. Les séjours se succédant, le nombre de correspondants est joyeusement passé d'une vingtaine à près de 150!
Le principe est toujours le même: les messages sont pondus au jour le jour, "bruts de décoffrage", avec peut-être quelques erreurs, des redites et certainement des fautes d'orthographe. Mais ces messages me servent de notes (vous savez, la mémoire, avec l'âge...) et surtout me permettent d'accepter plus facilement le choc dont je parlais plus haut en le partageant avec vous... avec une petite touche d'humour de temps en temps.

Comme il s'agit un peu d'un feuilleton, il est possible que ceux qui ont raté certains épisodes précédents ne comprennent pas tout et je m'en excuse d'avance. Mais c'est certainement pas plus compliqué à suivre que "Top Model" et les lignes ci-dessus sont la preuve que je me préoccupe de ces cas!

---
Je suis donc à nouveau au chaud pour un mois, mais pas forcément au soleil, la saison des pluies ayant commencé!
Le but de ce voyage est essentiellement de préparer la mise en route d'un projet lié à l'activité de l'association DeltaLink: l'ouverture à Lomé d'un comptoir, c'est-à-dire d'un point de vente de notre matériel informatique de seconde main. L'opération sera menée en collaboration étroite avec une petite entreprise togolaise (fondée et dirigée par un Suisse!).
Rassurez-vous, je ne vous ennuierai pas trop avec du technique et de l'économique. Mais dans ce travail, il y aura certainement des anecdotes, des personnages, des situations qui mériteront quelques mots et peut-être des photos. De toute façon, l'activité de DeltaLink est largement transparente et n'a rien à cacher... sauf ce qui pourrait nuire au succès de l'entreprise.

---
Je suis donc parti de Genève mardi 6 avril, pour Lomé via Paris.
Le voyage s'est bien passé, malgré une petite embrouille à la Sécurité de Paris-Charles de Gaulle. Le scanner puis la fouille de ma mallette ont en effet mis à jour ce que je ne pensait pas être considéré comme une arme: une mini-seringue de Fraxiparine. Ce produit est un anticoagulant que je dois m'administrer avant une longue immobilisation —typiquement environ 6 heures dans un avion— suite à une vieille thrombose veineuse. Il s'agissait de la dose pour le retour, celle de l'aller étant déjà dans la bête. Il a fallut faire tout un cirque pour que je récupère mon médic, mais finalement c'est bon. Les toubibs ou les pharmaciens devraient avertir leur patients.

À Lomé, une autre surprise m'attendait... ou plutôt ne m'attendait pas! Seul mon sac avec mes fringues était présent, il manquait la valise avec du matériel informatique et autres (15 kg tout de même!).
Le transbordement des bagages venant de Genève s'est-il mal passé? C'est ce que je souhaite et ce soir (jeudi) j'en saurais plus... avec l'arrivée du vol Air France suivant.

Mon ami et futur partenaire Jean-Jacques A[...] m'attendait, lui, et je loge dans son auberge: Le Galion. Je suis arrivé en nage, avec mon col roulé sous ma chemise, par 30°, mais il faisait tellement froid dans l'avion que j'ai fait tout le voyage avec une couverture sur les épaules... alors, ça compense!

Bonne réception et meilleures salutations à tous,
on se retrouve prochainement pour le début des choses sérieuses!
Gilbert Cujean
... en voyage en Afrique

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page