N O T E S   D E   V O Y A G E S

Tilbury-Anvers-Cotonou, septembre 2013

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Texte écrit le jour-même ou les suivants, photos du jour, page publiée de Cotonou, le 3 octobre 2013

Vendredi 20 septembre 2013 (Anvers)

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Françoise!

On est donc au port de Anvers, au lieu-dit Doeldock, tout à l'ouest du port. Les opérations sont d'abord de déchargement. Je n'ai pas vu ressortir les grandes citernes et les beaux engins de chantier tout neufs, mais je suppose que ça a été fait alors qu'un se réveillait tranquillement... Par contre, j'ai assisté à la sortie d'un grand nombre de voitures neuves et le déchargement de nombreux containers à l'avant du bateau.

20 septembre 2013 20 septembre 2013 20 septembre 2013
20 septembre 2013
20 septembre 2013 Petit rappel:
longueur: 214 m
largeur: 32 m
poids à vide: 26'000 t
poids max.: 56'000 t
tirant d'eau: 9m60
20 septembre 2013

Équipé d'un gilet jaune avec bandes phosphorescentes que m'a filé l'officier en second, je me suis aventuré sur le quai pour faire quelques photos de notre hôtel flottant. Vraiment grand! Sur le quai, le stock de containers est impressionnant, empilés jusqu'à 8 les uns sur les autres. Je suppose qu'il s'agit de containers vides, mais tout de même, ça fait presque aussi haut qu'un immeuble d'autant d'étages!

20 septembre 2013 20 septembre 2013 20 septembre 2013
20 septembre 2013 20 septembre 2013 20 septembre 2013

Je fais un petit tour dans le parking des «au-revoir l'Europe». Il y a pas mal de jolies voitures, mais il y a aussi des poubelles, voire des épaves. On verra plus tard le chargement intense et à toute vitesse de ces véhicules, certains étant poussés sans ménagement par des voitures de service équipées de pare-buffles bricolés avec deux pneus à l'avant comme amortisseurs. On a vu embarquer des voitures avec pneu crevé, avec des bouts de pare-chocs pendus brinquebalants derrière elles, avec une porte impossible à fermer totalement. Quel spectacle! Tout cela avec crissements de pneus genre course poursuite, sauf peut-être pour un corbillard, beau, noir,... et supposé inhabité. Je me demande si nous trouverions ça toujours aussi drôle si l'origine et la destination de ces véhicules étaient inversées?

20 septembre 2013

À gauche:
Une vue de l'immense parking.

À droite:
On prélève des échantillons de carburant sur la péniche qui approvisionne le bateau.
Qui? Pourquoi? Mystère...

20 septembre 2013

Au retour, je jette subrepticement un oeil à l'intérieur du bateau, aux decks 3, 6 et 9: des voitures, des petits utilitaires et des camions à perte de vue, serrés autant que faire se peut et surtout tous amarrés au sol par des sangles ou des chaînes. Tous les véhicules que j'ai vus sont des occasions, ce type doit certainement représenter la grande majorité du chargement.

Plus tard, pendant des heures, on verra aussi s'engouffrer dans le ventre du monstre des dizaines et des dizaines de petits containers de 20 pieds (6 m), amenés par une noria de 3 ou 4 camions, au rythme soutenu d'un toutes les 3 minutes environ. Mais où mettent-ils donc tout ça?

20 septembre 2013 20 septembre 2013
20 septembre 2013 ... et il y aussi
de beaux couchers de soleil,
à Anvers!

À l'avant du bateau, on a placé 4 ou 5 camions qui seront bientôt complètement cernés par 4 couches de containers chargés à une vitesse étonnante par un grutier du port à l'habileté redoutable.

 

À 17h, deux remorqueurs s'accrochent au Grande Francia, notre «sister-ship» qui est à quai devant nous. On assiste alors à une superbe manoeuvre, avec éloignement de la rive, sortie du dock à «reculon» en passant le long de notre côté babord, puis rotation de presque 90° en sens contraire des aiguilles d'une montre, et en avant vers l'écluse et l'Escaut! Ces vaisseaux ne sont pas très beaux, mais ont incontestablement de l'allure...

À cette escale, une partie de l'équipage est en fin de contrat, dont le capitaine, le cuisinier et le «messman» qui s'occupe de notre intendance et nettoie aussi notre cabine. Pendant cette rotation le «magasin» est fermé et la bouteille de vin que nous avons demandée ne peut être servie au repas de midi. Elle le sera à celui du soir. Quand le nouveau capitaine (qui a la clé du magasin), nous a demandé si on voulait du plus ou du moins cher, j'ai répondu «plus, car c'est l'anniversaire de mon épouse». Il est donc revenu avec un Mouton Cadet 2010 du baron Philippe de Rotschild, et —si on a bien compris— l'a offerte pour l'anniversaire de Françoise! Quel régal!
Je profite de l'occasion pour dire que les repas sont excellents. C'est présenté simplement sous la forme d'un self-service, dans le mess des officiers, mais c'est très bon, appétissant et varié.

20 septembre 2013 20 septembre 2013

Autre «cadeau» pour Françoise: une magnifique blouse bleu clair, alors qu'elle était entrée blanche dans la machine à laver, accompagnée d'une de mes chemises «noire» africaine!

Petits coups de téléphone à la famille (Maman, Joëlle, Sylvain), SMS à Jean-Jacques: on est encore connectés, profitons-en!

Nous devions partir à 23h, mais le chargement n'étant pas terminé, le départ est reporté à demain midi.

 

À suivre...
(Rappel: les images sont «cliquables»)

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page