N O T E S   D E   V O Y A G E S

Anvers-Hambourg[-Gênes], avril 2013

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Écrit et publié à Remoray, le 4 mai 2013

Un peu de tourisme à Hambourg

Nous sommes donc descendus de «notre» cargo vendredi matin 26 avril. Le capitaine était justement en train de remettre le bateau à un de ses collègues venu prendre le relais car sa période de service de 3 mois était échue et il a droit à 3 mois de congé... à moins d'un remplacement urgent, a-t-il précisé...

Sur recommandation d'un carreleur hambourgeois qui refaisait la douche d'une cabine et avec lequel j'ai discuté, j'ai pu commander un taxi pour nous prendre en charge à l'entrée du quai, à 200 m du bateau. Destination la Gare principale, où nous pensions trouver un bureau d'information touristique... puis un hôtel. Le chauffeur, très aimable, s'est soudain inquiété de notre sort quand il a compris que nous cherchions un logement. On est au début d'un week-end, dans une ville touristique, et en plus il y a une exposition internationale de jardins (!?) qui doit être inaugurée dimanche. Le taximan a donc pris les choses en main, appelé sa centrale, puis l'Office du tourisme, trouvé un hôtel un peu décentré, mais près d'une station de métro... et nous y a amenés. Danke viel mal!

On a aussi trouvé dans le quartier un excellent restaurant de la chaîne Schweinske (qui doit vouloir dire «goret» ou quelque chose d'approchant) pour le midi et une pizzeria pour le soir avec une incroyable tenancière italienne avec laquelle on a fait de rapides et significatifs progrès dans la langue de Dante! Roses pour les dames et grappa pour tous, sur le compte du patron (était-elle la patronne?), ont joyeusement marqué la fin du repas. Chaleur et générosité du «mezzogiorno» ont bien contré le froid et la pluie qui régnaient en cette fin de vendredi.

Samedi a été plus ensoleillé (ou plutôt moins pluvieux!) et plus touristique, avec une visite dans le quartier de Speicherstadt. Il s'agit de l'ancien quartier commercial du port, avec de grandes et superbes maisons en briques rouges bordant des canaux.

  Pas de monte-charge dans ces immeubles... ... mais une grue à crochet (toujours fonctionnelle!) sous chacune de ces avancées de toiture en cuivre.
L'architecture est très soignée, du dessin des façades aux petits détails.
Époque de construction: fin du XIXe siècle, avec certainement une reconstruction partielle après la guerre 39-45.

Dans l'ancien port, actuellement essentiellement touristique, il y a le «Rickmer Rickmers», ancien voilier de la belle époque (?) transformé en salle de réception et petit musée de la famille Rickmers. Nous n'allions pas manquer la visite!

 

Et pour terminer sur un gag et des originalités du coin, encore quelques images:

Un drôle d'animal rencontré dans le métro! À Hambourg, quand c'est vert, on peut traverser... ... mais quand c'est rouge, c'est doublement interdit! Une spécialité allemande?
Le coin fumeur sur le quai de la gare. Et respecté!

Et dimanche 28 avril, nous sommes rentrés en train: Hambourg-Lausanne de 10h à 19h15...

Ainsi se termine un voyage malheureusement interrompu, mais durant lequel nous avons vécu des tas de choses encore inconnues.

N. B. — Cliquer les photos pour les agrandir!

  Voir la Galerie photos: une seule par jour!

 

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page