N O T E S   D E   V O Y A G E S

Voeux pour 2015

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Pour 2015

Lausanne, le 2 janvier 2015

Chers amis,
Chers correspondants proches ou lointains,

Au moment d'adresser des voeux traditionnels à notre entourage, profitons de quelques réflexions sur le Monde actuel.

Il y a d'abord --hélas!-- les hontes de l'Humanité: la démence barbare de l'État Islamique, les crimes génocidaires de Bachar El Assad (soutenu par la Russie et la Chine) contre le peuple Syrien et de l'État d'Israël (soutenu par les États-Unis) sur les Palestiniens, sans parler des séparatistes Ukrainiens (également soutenus par Poutine-le-fourbe). Et j'en passe, peut-être des pires...
Il y a les tragédies systématiques des immigrants au sud de l'Italie ou de l'Espagne que l'Europe rechigne soigneusement à prendre en compte. Il y a l'épidémie d'Ebola, tragédie économico-politico-culturelle autant que médicale...
À moindre échelle, mais très sournoise, il y a aussi la progression de l'égoïsme, de l'intolérance et de la xénophobie en Suisse (9 février 2014) et en Europe.

Mais il y a aussi les espoirs et les actions honorables: concernant Ebola, justement, l'extraordinaire travail des équipes de santé, et surtout de Médecins Sans Frontières, qui sont en train de juguler l'épidémie et vont la vaincre... malgré l'insuffisance de moyens apportés par les pays riches.
Il y a le sidérant travail du Pape François, --et c'est un libre-penseur agnostique et anti-clérical qui vous le dit!-- qui semble enfin appliquer au Vatican ce que le catholicisme demande à ses ouailles: amour du prochain, honnêteté, générosité, droiture, solidarité... Vous allez voir qu'il va bientôt autoriser la contraception!
Et puis, il y a une chose qui me touche beaucoup: la seconde Révolution du Burkina Faso.
Fin octobre-début novembre 2014, une insurrection populaire chassait Blaise Compaoré du pouvoir et installait des autorités provisoires consensuelles chargées d'établir une démocratie en 12 mois. Le printemps burkinabè a eu lieu en automne! Le bilan est loin d'être négligeable: d'une dizaine à une trentaine de morts selon les sources, mais il s'est limité à cela et à quelques destructions d'édifices publics (Assemblée Nationale, Radio-Télévision, quelques mairies, etc.). L'armée, l'opposition politique, la société civile, les chefferies traditionnelles, les dirigeants religieux, tous ont rapidement signé une charte et l'appliquent pour le moment sans heurts.
Quel exemple pour les autres pays aux régimes oligarchiques et corrompus! Quelle leçon aux pays du Nord qui n'ont même pas eu le temps d'intervenir... si ce n'est pour exfiltrer Blaise Compaoré! Le Burkina Faso est un pays sans haine ethnique ni religieuse et c'est ça qui l'a sauvé de la tragédie. Les différents groupes se chamaillent, se raillent, parfois assez intensément: c'est la «parenté à plaisanterie» traditionnelle, mais on en reste aux paroles et tout se termine en rigolade.
2015 sera une année de Renouveau pour ce pays et ses habitants que j'aime tant. L'esprit de Thomas Sankara, dont on parlait de plus en plus depuis quelques années, a retrouvé le coeur des Burkinabè. La démocratie est en marche, souhaitons-lui de ne pas trébucher!

Sans oublier les hontes et les Hommes qui les combattent, encourageons ces espoirs de vies meilleures et ne perdons pas la joie de vivre et la solidarité envers autrui! Amour, santé et prospérité en découleront certainement!
Ce sont là mes voeux.

Gilbert Cujean

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page