N O T E S   D E   V O Y A G E S

Tilbury-Anvers-Cotonou, septembre 2013

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Texte écrit le jour-même ou les suivants, photos du jour, page publiée de Cotonou, le 4 octobre 2013

Samedi 28 septembre 2013 (Barbecue au large du Sénégal)

À 8h, on est à une centaine de km au nord-ouest de Dakar: bonjour le Sénégal! L'océan est à nouveau plus calme, les moutons ont disparu, et le ciel est couvert. Il y a du vent moyen, de face, de quoi nous ébouriffer, mais il est chaud et chargé d'humidité.

28 septembre 2013
28 septembre 2013
28 septembre 2013
 

Vers 9h30, on croise un autre bateau de Grimaldi, un Grande quelque chose, impossible de ne pas reconnaître cette forme de sabot!

À 11h, le temps change rapidement. Un vent rageur s'est levé et ça devient presque dangereux de rester sur le pont tant les rafales sont violentes. Les moutons sont de nouveau là, et des beaux! Il y a quelques gouttes de pluie et de gros nuages noirs droit devant.

Une heure à peine plus tard, retour du soleil. Il n'a même pas plu, mais on a entendu deux coups de tonnerre! Puis le temps redevient couvert, avec moins de vent. Je fais quelques excursions dehors, il fait presque 28°C, mais ce n'est pas très agréable.

Après le repas et avant de commencer à préparer la publication de ce journal, une sieste est certainement ce qu'il y avait de mieux à faire... et on l'a faite!

28 septembre 2013
 
28 septembre 2013
 
28 septembre 2013
 
28 septembre 2013
 
28 septembre 2013
28 septembre 2013
28 septembre 2013
Les Philippins dont le cuisinier (à g.).
28 septembre 2013
28 septembre 2013
28 septembre 2013
Le Capitaine fume le cigare... 

Et ce soir, on a eu le barbecue qui se fait une fois à l'aller, une fois au retour de l'Afrique, c'est une habitude sur ce bateau. Deux feux à base de palettes et autre bois ont été allumés dans des demi-fûts métalliques surmontés de grilles. Chacun faisait cuire ses aliments, sauf nous et le commandant qui ont été servis par le cuisinier. Deux grandes tables ont été installées, un peu à l'abri du vent, entre la cuisine et le pont arrière, dans une coursive perpendiculaire au bateau. Viandes diverses (boeuf, porc, poulet), saucisses, grandes crevettes, encornets, poulpes, il y en avait en quantité et pour tous les goûts. C'était excellent.

On s'est retrouvé en bout de table de l'équipage philippin, avec un serrurier bulgare comme interlocuteur principal. Il parle encore moins bien l'anglais que nous, ce qui ne simplifie pas la discussion, mais avec de la bonne volonté de part et d'autre, on finit par se comprendre. Et les bières, Budweiser tchèques, arrivaient sans discontinuer. Après la 5e j'ai dit stop. Et on n'a pas entamé la bouteille de rosé portugais que le Capitaine (?) nous a fait apporter...

Une magnifique ambiance, même si on remarque qu'il y a peu de mélange entre les Philippins et le reste de l'équipage. Une chose est dans tous les cas sûre: tout le monde est aimable et attentionné avec nous.

28 septembre 2013
28 septembre 2013



Ce matin,
il y avait du vent
devant Dakar!

 

À suivre...
(Rappel: les images sont «cliquables»)

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page