N O T E S   D E   V O Y A G E S

Voeux pour 2013

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Drôle de pays, drôle de planète...

La Suisse est un drôle de pays.
Chez nous on vote entre 2 et 4 fois par année (sans compter les élections!), en général sur deux à six sujets différents, ce qui fait en moyenne une bonne dizaine de oui/non par année que chaque citoyen devrait déposer dans les urnes. «Quelle démocratie!» s'exclament étonnés les non-Suisses à travers le monde... qui ne comprennent notamment pas qu'on puisse décider à la majorité «du peuple souverain» d'augmenter ses impôts!

Mais la moitié environ des votants potentiels ne s'exprime pas. Il n'y a pourtant aucun effort particulier à faire: vous êtes inscrit d'office sur les listes officielles, dans la plupart des cantons vous recevez à domicile le matériel de vote et les informations y relatives, vous pouvez voter par correspondance (bientôt par Internet) 2 à 3 semaines avant la date du vote, ou vous rendre dans un bureau le jour J...

Quant à nos élus au Parlement fédéral, ils ont réussi à nommer comme président de la Confédération pour 2013 M. Ueli Maurer, ministre de l'armée et des sports, membre d'un parti d'extrême droite, impopulaire selon les sondage (le bonhomme, pas le parti —hélas—), bien décidé à renfermer encore plus la Suisse dans son isolement international, xénophobe tant que les étrangers n'apportent pas d'argent (même détourné?) à nos banques, incompétent dans son job de l'avis à peu près général, et j'ajouterai sur la foi de ses propres déclarations: relativement (?) peu intelligent, voire stupide et finalement pitoyable et pathétique. Il n'a, dit-il, aucun plaisir particulier à faire ce qu'il fait. Alors pourquoi le fait-il?

À part ça, les Suisses semblent éviter la crise (sauf les pauvres, évidemment), sont de gros consommateurs de cocaïne (ah oui?), et «leurs» banques (mais à qui sont-elles?) continuent de flirter avec l'illégalité et à dénoncer leurs employés à la justice étasunienne.
La Suisse est bien un drôle de pays...

La Terre est une drôle de planète.
Non contente d'avoir lamentablement raté sa fin brutale il y a quelques jours, la population mondiale continue de préparer une fin plus lente mais nettement plus certaine, à coup de pollutions, de centrales nucléaires et de gaspillages en tous genres! Malgré l'ONU et d'autres «machins» à distraire les honnêtes gens, l'État d'Israël poursuit ce qui ressemble fort à un génocide des Palestiniens, et Bachar El Assad continue d'assassiner son peuple. De nombreux pays dans le Monde, dont les plus gros (USA et Chine) exécutent toujours des peines de mort, sans pour autant faire diminuer les crimes qu'elles punissent. La barbarie se porte bien dans les lieux où sévissent les extrémistes musulmans (Nord-Mali, Afghanistan, Pakistan, etc.), ou dans les régions en guerre (Congo, etc.)... J'en passe et peut-être des pires!

Sur le plan économique, les pauvres s'appauvrissent et les riches s'enrichissent. À quoi cela peut-il bien servir, finalement? Un proverbe africain ne dit-il pas: «Les linceuls n'ont pas de poche et les cercueils pas de tiroir»? Les pays «en crise» (que l'on devrait dire «en mutation» car on ne reviendra assurément jamais à la situation antérieure) ne sont pas près de sortir des problèmes générés par un système financier international vicié. Et quand les populations concernées se rendront compte qu'elles payent et qu'elles continueront longtemps de payer pour quelques dirigeants économico-politiques déjà très riches, ne finiront-elles pas par se rebeller et essayer de résoudre le problème par la violence? À part ça, je viens d'entendre à la TV que l'année 2012 avait été excellente pour les marchés boursiers.
La Terre est bien une drôle de planète...

Et comme ni les dirigeants ni les «dirigés» ne font mine de changer globalement les choses, il ne reste que les actions individuelles ou de petits groupes, à leur modeste échelle, pour créer le mouvement.

Si vous lisez ce message, vous êtes certainement de ceux-ci. Alors, que l'ensemble de ces gestes et que la somme de ces énergies soient en 2013 notre source d'espoir et méritent nos voeux les plus chaleureux de réussite.

Que chacun d'entre nous fasse encore un pas (ou deux!) vers plus de solidarité, d'humanité, de convivialité et de respect!

C'est ce que je vous souhaite pour la nouvelle année.

Gilbert Cujean, 1er janvier 2013

 

 

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page