F.A.Q | Plan du site



Mot exact

Petites choses de tous les jours...

Burkina Faso, mai 2003

Quelques anecdotes, prises au vol parmi d'autres. Souvent l'appareil de photo n'est pas opérationnel au bon moment, souvent aussi mon attention n'est pas maximale et l'accumulation trouble la mémoire. Je devrais prendre des notes, mais ça deviendrait presque un métier... qui n'est pas le mien, au moins pour le moment!

Hôtel Liberté, Ouahigouya, vendredi 9 mai 2003

Ma chambre à 15'000 FCFA (23 euros!) n'ayant plus de miroir, j'en ai demandé un et, après avoir lourdement insisté, j'ai vu débarquer ce spécialiste de la pose de miroir.

Remarquez le marteau qui est un assemblage de tuyaux et de raccords sanitaires. La photo a été prise à la fin de l'opération et le dernier clou est resté comme ça...

Remarque: ce miroir a certainement été retiré d'une chambre inoccupée.

Ouagadougou, vendredi 16 mai 2003

Un vendeur ambulant de tapis et de savates.

Les gens achètent volontiers aux milliers de marchands ambulants de toutes sortes qui se déplacent continuellement le long des rues et dans les quartiers...

Foyer du camp militaire, Ouahigouya, samedi 10 mai 2003

Pour le repas, mon ami Abdoulaye s'est laissé tenter par le «Journal». C'est comme ça qu'on appelle ici ces morceaux d'estomac (de boeuf?) grillés.

Avant la grillade, on a en effet assez l'impression de feuilles de papier fort. Après, comme sur la photo, et en bouche aussi, ça ressemble plutôt à du caoutchouc... au toucher comme au goût!

 

Hôtel Riviera, Ouagadougou, mardi 14 mai 2003

Retransmission du match de football Inter de Milan contre AC Milan à la télé, dans la cour de l'hôtel. Il y a une bonne vingtaine de spectateurs et les commentaires vont bon train...

Soudain panique: le poste est muet, il n'y a plus que l'image! Alors chacun son tour, certains en vain, d'autres avec un succès temporaire les faisant passer pour experts, les fan de foot vont aller baffer, caresser, tapoter ou carrément frapper le malheureux poste privé de parole. Scène d'anthologie.

Route du Mali, sortie de Ouahigouya, samedi 10 mai 2003

Les camions surchargés transportent presque tous un supplément humain: de quelques individus à quelques dizaines, selon les cas, perchés sur le chargement.

Vu l'état général des véhicules, celui de la route et peut-être celui des chauffeurs, il arrive que ces camions se renversent, faisant des victimes parmi les passagers...

 

Buvette devant l'aéroport, Ouagadougou, mercredi 15 mai 2003

Un jeune vendeur ambulant (16 ans?) a qui je venais d'acheter une carte prépayée de téléphone à 2500 FCFA n'avait pas de monnaie pour mon billet de 5000.

Avant de se mettre en recherche, il dépose spontanément en garantie une seconde carte (de 5000!) sur la table du «maquis». Sa quête a duré près de dix minutes...

Atelier de Yam-Pukri, Ouagadougou, jeudi 15 mai 2003

Le PC africain! Prototype gag d'une carrosserie de PC faite d'une calebasse. Le châssis a été fabriqué spécialement. La production en série n'a pas encore commencé.  ;-)

Et si on lui trouvait un petit air de iMac?

Ouagadougou, vendredi 16 mai 2003

Un taximan répare son véhicule au bord de la rue.

Des nuées de taxis, évidemment collectifs et tous vert délavé, circulent dans Ouaga. On les hèlent en levant la main, on indique où on veut aller et le chauffeur décide s'il vous prend. La course est 200 FCFA (moins de 50 centimes suisses) par personne. Traverser toute la ville est une double course.

On peut être nombreux, on peut tomber en panne sèche, on peut crever un pneu; on peut aussi se faire arnaquer, mais les tentatives sont rares et il n'y a qu'à résister fermement. Certaines voitures sont dans un drôle d'état (sur la photo elle est comme neuve). Il m'est arrivé de me retourner pour voir si le pont arrière suivait...

Quartier de Larlé, Ouagadougou, jeudi 15 mai 2003

Déchargement d'un camion de riz.

50 kg sur la tête et le pas est rapide! Les engins de (dé)chargement sont quasi inexistants. Les efforts en énergie musculaire sont très souvent impressionnants en Afrique.

[Ouagadougou, 16.5.2003]

Retour au Carnet de route

© Association DeltaLink – CH-1315 La Sarraz – Suisse – Responsable des opérations: +41 78 617 59 91