N O T E S   D E   V O Y A G E S

Burkina Faso, février 2014

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Article élaboré le 12 mars 2014 et publié le même jour à Lausanne.

Rendez vous chez nous... (2)

À Bobo Dioulasso, donc, c'était aussi «Rendez vous chez nous», avec une semaine de décalage... et on y était, au moins le premier jour!

Il y a eu la Parade, avec en vedette
les Grandes Personnes de Boromo,
marionnettes géantes, déambulant et dansant au rythme des percussions.

En soirée, les mêmes présentaient un conte traditionnel où il était question de caméléon et d'éducation...

22 février, Bobo Dioulasso 22 février, Bobo Dioulasso
22 février, Bobo Dioulasso 22 février, Bobo Dioulasso 22 février, Bobo Dioulasso 22 février, Bobo Dioulasso 22 février, Bobo Dioulasso
22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso

Le cortège était accompagné par un groupe de jeunes percussionnistes qui faisait bien penser aux «batteries» des Sociétés de Jeunesse de nos campagnes suisses!

Il y avait aussi des échassiers, un groupe de chasseurs traditionnels, quelques «masques» tournoyants, et d'autres groupes encore dont je n'ai pas de photos.

[Bobo Dioulasso/22.2.2014]

22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso

 

À Bolomakoté, quartier populaire de Bobo Dioulasso, sur la rue devant le marché, un groupe avec balafons et djembés ameute les habitants et les passants...

22 février 2014, Bobo Dioulasso

C'est l'annonce d'un spectacle clownesque monté par 3 comédiens déchaînés:
«Démocratie I Love You»!

[Bolomakoté/22.2.2014]

22 février 2014, Bobo Dioulasso
22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso
22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso Dans une satire féroce des «démocraties» africaines, on assiste successivement à la fabrication d'un roi-président manipulé, à la démonstration de son incompétence, à la corruption de son entourage, aux élections truquées par l'achat des voix et le plombage des urnes, à la pauvreté élevée au rang de valeur internationale, etc... jusqu'au bradage du sol national qui privera même le roi d'une sépulture décente.
22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso 22 février 2014, Bobo Dioulasso
La liberté d'expression est remarquable, pourvu qu'elle laisse des traces!

Et c'est fini pour cette série. Merci de l'avoir parcourue.
(Rappel: les images sont «cliquables»)

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page