N O T E S   D E   V O Y A G E S

Burkina Faso, février 2014

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Article élaboré le 19 février 2014 à Bobo Dioulasso, publié de Bobo Dioulasso, le jour-même.

Architecture tropicale réussie

14 février 2014, Ouagadougou

On aura tout vu: Cujean le mécréant dans un «Centre d'Accueil Missionnaire»!

Eh bien oui, après deux brefs séjours à l'hôtel Zem Batik, confortable mais mal placé par rapport aux «lignes de taxis», et sur le conseil de nos amis de l'Académie Syldep, nous avons opté pour l'hébergement de Notre-Dame de Lorette, en plein centre-ville de Ouagadougou. En fait, on ne demande pas aux clients leur pédigrée religieux, sauf que les prêtres et autres «bonnes soeurs» bélnéficient d'un tarif réduit.

Le service est correct, les chambres propres, protégées par des moustiquaires et correctement aérées, et le prix raisonnable: 11'000 F CFA (EUR 17.- / CHF 21.-) pour une chambre ventilée double avec petits-déjeuners en self-service inclus (Individuelle: 7'000 F CFA).

 

12 février 2014, Ouagadougou 12 février 2014, Ouagadougou 13 février 2014, Ouagadougou

Ce qui est remarquable c'est l'architecture tropicale du bâtiment: simple, efficace et belle à la fois.

Les façades exposées au soleil sont ajourées et les chambres en sont séparées par des coursives.

Des couloirs perpendiculaires aux façades permettent aussi une circulation de l'air grâce à leurs extrêmités également ajourées.
Les murs des chambres ne sont donc en principe pas exposés au soleil et l'atmosphère y est plutôt clémente.

Facile, mais encore fallait-il le faire!

12 février 2014, Ouagadougou 12 février 2014, Ouagadougou 12 février 2014, Ouagadougou
12 février 2014, Ouagadougou 12 février 2014, Ouagadougou 12 février 2014, Ouagadougou
La «Maison du Peuple» vue de notre fenêtre à moustiquaire.

On est à deux pas de l'Institut Français (ancien Centre Culturel Français) où il y a souvent des spectacles et des expositions intéressants, à 300 m du Grand Marché et des stations de taxis, et il y a des maquis à l'entour. La journée, le quartier est très animé, mais la nuit est étrangement calme et silencieuse...

Une adresse méconnue que l'on peut à notre tour recommander.

À suivre...
(Rappel: les images sont «cliquables»)

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page