N O T E S   D E   V O Y A G E S

Burkina Faso, Togo, février 2008 — 6

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Aly et l'eau... de Fada

Photos: Fada N'Gourma, Burkina faso, le 18 février 2008
Textes: Lausanne, Suisse, le 16 mars 2008

Aly est un ami de vieille date. C'est lui qui a donné comme second prénom «Cujean» à son fils Hamidou (voir Interlude, lundi 18 février)! Il s'est installé à Fada depuis presque une année, quand il a trouvé un poste d'«Agent de production d'eau» à l'ONEA (Office national de l'eau et de l'assainissement). En fait il fait partie de la petite équipe chargée d'approvisionner en eau la ville de Fada, par une usine de traitement et de stockage quasi neuve.

Le traitement de l'eau nécessite deux opérations distinctes: Il faut précipiter les boues en suspension (poussières et limons) de manière à rendre l'eau claire puis chlorer cette eau pour la purifier des germes et la rendre potable.
L'eau provient d'un barrage qui est à 17 km. Elle est d'abord pompée sur quelques kilomètres, puis elle arrive par gravitation jusqu'à l'usine de traitement. Là on y injecte du «sulfate» [en fait de l'alun ou sulfate double d'aluminium et de potassium] qui a pour effet de précipiter les boues par floculation. L'eau «floculée» arrive dans une sorte de piscine de décantation d'où elle s'écoule par un trop plein en laissant l'épais au fond du bassin. Cette boue, encore très liquide, est régulièrement éliminée vers un puits et ensuite répandue sur des zones de séchage en plein air.

L'eau passe ensuite dans un second bassin équipé d'un fond de sable filtrant, de manière à arrêter les dernières particules en suspension. Lors de ma visite (photo ci-contre), l'installation était provisoirement arrêtée pour nettoyer le filtre en sable. Cette opération se fait par aération du filtre avec de l'air comprimé et rinçage à l'eau claire.

Dans la suite du processus normal de traitement, l'eau filtrée est amenée dans un grand réservoir souterrain où se fait la chloration par injection d'eau de Javel. Finalement, pour assurer une certaine pression aux robinets des usagers, l'eau est pompée dans un château d'eau de 150 m3.

La station de traitement de l'eau de Fada N'Gourma est une installation récente, fournie par une société spécialisée allemande. Elle est parfaitement fonctionnelle et fournit à la population une eau de bonne qualité en quantité suffisante.

Espérons simplement qu'une pluviométrie abondante remplira régulièrement le barrage chaque année!

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page