N O T E S   D E   V O Y A G E S

Burkina Faso & Mali, mars 2007 — 6

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Quelques images

Mopti, Mali, mardi 20 mars 2007

Mon activité ici ne me laisse pas trop de temps pour écrire. Outre le travail technique, il y a l’observation, la compréhension, l’analyse, les discussions, la convivialité qui font l’environnement de ce «stage» de 15 jours chez Prométhée. Les choses avancent, mais comme toujours en Afrique, rien n’est simple, on n’a jamais le bon outil au bon moment, et se le procurer n’est pas du tout évident...
Et il y a la chaleur. Je l’ai déjà dit, on est entré dans la période chaude de l’année, avec pour nous Européens des sensations et des situations auxquelles nous ne sommes pas préparés. J’ai vu la météo à la TV samedi soir. Prévisions pour Mopti: 42°C (évidemment sous abri!) le jour, 23°C au petit matin. Sur la terrasse de la villa où je loge, et qui est à l’ombre toute la journée, le thermomètre mini/max a enregistré 29 et 40°C. Le soleil n’est pas très violent à cause des tonnes de poussière qu’il y a dans l’air, mais l’air est chaud, on a continuellement l’impression d’être sous un sèche-cheveux! Inutile de dire les quantités de boissons qu’il faut absorber! Hier j’ai bu sans problème 4 litres d’eau et 2 de bière de 8h à 22h. Les appareils électroniques, ordinateurs, appareils de photos ou téléphones portables deviennent rapidement brûlant; les habits sortent de la valise chauds comme après le repassage; tous les objets sont tièdes à l’ombre ou brûlants au soleil...

Mais, halte au bavardage, place à l’image. Ou plutôt à quelques vues de Mopti qui est très photogénique. Ce n’est pas forcément très «typique», mais il faut m’excuser, je ne peux pas prendre des photos sous le nez des gens que je ne connais pas, comme tout bon touriste sait le faire instinctivement, alors c’est certainement derrière l’image qu’il faut essayer de regarder... et peut-être capter le clin d’oeil admiratif, complice ou excédé selon les cas.

On appelle Mopti la Venise malienne. Allez donc savoir pourquoi?

La Grande Mosquée de Mopti est un vaste bâtiment en «banco» (terre et paille séchée), récemment restauré par un financement de l’Aga Khan. Les façades doivent être recrépies chaque année sous peine de destruction naturelle en quelques saisons des pluies. Sur chaque façade, et même pas dissimulés, des haut-parleurs de type mégaphone diffusent les appels des muezzins à chaque prière. Le non musulman que je suis ne peux malheureusement pas entrer dans ce lieu.

***

On entre dans Mopti par le centre «commercial», en franchissant une porte,juste à côté du monuments aux martyrs de la nation.

 

Dans la vieille ville aux rues étroites, les ânes sont un moyen de transport encore très prisés (ici précisément des briques en banco).

 

Dans le centre «commercial», l’équipement énergétique est souvent défaillant, mais il existe, preuve en est ce poteau électrique! Et chapeau au monteurs maliens qui s’y retrouvent... ou au clients mali(e)ns qui les piratent.

Dans la vieille ville, tous les caniveaux sont pleins d’un liquide glauque, absolument dégueulasse, où l’eau (H2O) ne doit pas faire la majorité du volume! J’ai vu des enfants jouer à repêcher je ne sais quels objets dans ces égouts. Il y a des caniveaux semblables dans la plupart des villes africaines, mais ceux de Mopti sont bons pour le Guiness!

 

Je longe la rive du Bani pour aller de mon logement au bureau de Prométhée. Le niveau de l’eau est très bas et des îles verdoyantes sont apparues au loin, sur lesquelles on a amené paître le bétail. La rive elle-même est le lieu où les femmes viennent faire la lessive, se laver et laver les enfants, et où les hommes, eux, lavent les véhicules! Tout le monde au même endroit, et c’est pas parce que le linge est transporté en voiture! Peut-être que comme ça on ne pollue qu’un tout petit bout de la rivière!

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page