N O T E S   D E   V O Y A G E S

Togo, Bénin, Burkina Faso, juin 2006 - 9

... par
Gilbert Cujean

( )

Première note

Note précédente

Index

Note suivante

Communication visuelle

Ouagadougou, Burkina Faso, mercredi 14 juin 2006

Je suis bien à Ouaga, mais je vais encore vous parler du Togo. D’abord deux clin d’oeil, fixés au hasard de mes randonnées pédestres à travers Lomé.

Ce peintre en bâtiment, juché sur le sommet du mur qui entoure la maison, a rallongé le manche de son rouleau avec un tube dont la photo ne rend malheureusement pas la flexibilité!

La saison des pluies a commencé qui est aussi celle des flaques. Ces pilotes de «zems», moto taxi très populaires profitent du calme du dimanche pour faire la grande toilette de leur engin avec de l’eau gratuite!

La communication visuelle (enseignes, publicités, etc.) est un bon moyen d’information pour le touriste: non seulement elle donne —parfois!— une indication utile, mais bien au-delà, elle véhicule une image du pays et de ses habitants. Ici, on communique en français: ça aide, même si le texte ne fait pas tout, et les images sont significatives des valeurs idéalisées... et souvent bien loin de la réalité!
Quelques exemples, bien sûr non exhaustifs, avec la complicité du hasard:

Voici un opticien logique: il signale à ses clients qu’ils ne verront bien... qu’en sortant de sa boutique!

Aux amateurs de «fast food», ce joli détournement d’image.

Le Togo est un pays de mystiques, paradis des abuseurs de crédulité. Les sectes chrétiennes pullulent, évangélistes en tête et une variété incroyables de variantes prétendent apporter paix, bonheur et surtout éternité! Il n’y a que le prix qui ne figure pas sur les affiches...

Le pays est évidemment victime du VIH/Sida. Dans quelle proportion? C’est impossible à le dire, mais la campagne publicitaire dont font partie ces deux affiches en est à expliquer qu’on peut vivre normalement avec le VIH. Même si ce n’est pas le message principal, cette banalisation peut être assez dangereuse quand on sait qu’il se vend à Lomé des savons anti-sida!

La prévention ne perd pas ses droits, et ici, si la méthode n’est pas très subtile, espérons au moins qu’elle soit efficace!

Et bravo à Total, au prix actuel du carburant le cadeau est apprécié!

Autre campagne où on lit aussi «Un vrai homme ne force jamais une femme à faire l’amour.»

Et pour terminer sur un autre genre:

La boutique de l’horloger.

La moto de l’informaticien (?).

***

Prochain article: Lomé-Ouaga: Route barrée et autres surprises

Votre commentaire:

N'hésitez pas à me donner votre avis, il ne sera adressé qu'à moi et je ne le publierai pas. Je me réjouis de vous lire!    gc
P.S.- Signez votre message, svp.

Votre adresse de courriel:
(facultative, pour une réponse éventuelle...)

    

© 2008-2015 by Gilbert Cujean — www.venoge.ch

Haut de page