F.A.Q | Plan du site



Mot exact

L'association
Les buts et objectifs
Les coordonnées
Les personnes
L'historique
Les statuts

Les activités
Portes ouvertes
Manifstations de soutien
Assemblées générales
Comment nous aider

L'actualité
Le billet périodique
Les derniers événements importants

Le press-book

L'album de photos

Devenir membre


Envoyer un e-mail

  accueil nous sommes actualité billet périodique

Billet périodique

Face à l'avenir

Après un voyage enrichissant mais fatigant de près d'un mois en Afrique de l'ouest, le retour à la réalité européenne fut un peu plus dur que prévu. Si la canicule du mois de juin (le plus chaud depuis plus de 140 ans, avec régulièrement plus de 35°C!) n'incitait pas particulièrement à rompre le rythme africain, quelques parasites du système digestif m'ont perfidement coûté beaucoup d'energie pendant plus de 15 jours.

Et nous ne sommes pas sortis de la crise! Une commande finalisée sur place à mi-mai a été expédiée à une ONG de Ouagadougou, mais si l'on excepte quelques bricoles emportées par des voyageurs, il n'y a pas eu d'autres ventes depuis le container de fin avril.

Par ailleurs, une des leçons tirée de mon récent voyage a été de constater combien la concurrence sur place s'intensifiait, quelquefois de manière inattendue. En effet, le prix du matériel (neuf ou seconde main) chute, non seulement comme chez nous, du fait d'une concurrence impitoyable, mais par un phénomène déjà présent sur le marché des automobiles et qui tendrait à gagner l'informatique: Imaginez que vous deviez «blanchir» d'importantes sommes acquises illégalement. Vous achetez des véhicules ou des ordinateurs en Europe et les revendez en Afrique. Un peu comme DeltaLink? Sauf que le prix n'a plus tellement d'importance: tout ce qui est encaissé est blanchi, même si la marge est négative! Aucune preuve concernant de telles pratiques, bien sûr, mais des rumeurs insistantes en font l'écho...

Quoi qu'il en soit, nous avons décidé d'agir sur plusieurs plans:

  • Réviser nos prix, surtout en fonction de la hausse de l'euro qui nous est favorable (le franc CFA en vigueur dans la plupart des pays que nous prospectons est «accroché» à l'euro par un taux fixe).
  • Communiquer plus régulièrement avec nos partenaires et clients potentiels en Afrique.
  • Intensifier également notre prospection auprès des ONG suisses qui pourraient équiper leurs antennes ou partenaires dans les pays défavorisés.
  • Mieux valoriser la qualité de notre travail et de notre matériel.

De plus, mais il est encore prématuré de donner des précisions sur le sujet: le projet d'ouvrir un comptoir en Afrique de l'ouest fait son chemin. Un partenaire fiable, intéressant et intéressé devrait nous permettre d'expédier du matériel par quantités importantes, donc à un prix moins élevé, dès le dernier trimestre 2003. Les conséquences immédiates pour nos clients sur place seraient:

  • de ne plus être obligés d'acheter le matériel par colis d'une dizaine de PC;
  • de ne plus avoir à payer —donc immobiliser— le prix du matériel plus d'un mois avant de recevoir les objets commandés;
  • de pouvoir choisir le matériel «de visu» et de le payer immédiatement avant de l'emporter.

L'avenir est donc devant nous!

L'espoir est encore de mise, mais notre fragilité est toujours aussi importante et l'absence de liquidités pourrait nous obliger à abandonner la partie abruptement. Cela devait aussi être dit.

Gilbert Cujean, directeur exécutif
La Sarraz, juillet 2003

 

  Billet périodique – mai 2003
Billet périodique – avril 2003 Billet périodique – mars 2003

 

© Association DeltaLink – CH-1315 La Sarraz – Suisse – Responsable des opérations: +41 78 617 59 91